Menu
Connexion

BIENVENUE SUR LE SITE DE L’AAE ENSCM
ASSOCIATION DES ANCIENS ÉLÈVES

Le site de l'école
  • Accueil
  • Actualités
  • Actualités
  • Agenda
  • L'Association
  • Le Bureau
  • Cotisation 2024
  • Pourquoi cotiser ?
  • Adhésion
  • Promotions
  • Délégués
  • Sites des Promotions
  • Liens
  • Partenaires
  • Emploi
  • Offres d'emploi
  • Nos Partenaires
  • Actualités

    ENSCMien-ne à la une : Sabine CALVO (1994)

    Publié par Brigitte RUFFIN le 26 mai 2024 à 17h43

    30 ans : ce n’est pas mon âge… malheureusement ! C’est tout simplement l’anniversaire de l’obtention de mon diplôme d’ingénieur de l’ENSCM, promo 94…

     

    Le temps passe vite mais je me souviens comme si c’était hier de cette période pavée de rencontres, d’amitiés qui durent au-delà des années, d’expériences enrichissantes qui ont été à l’origine du parcours qui suivra.

     

    Issue d'une famille d'ouvriers, j'ai été très tôt passionnée par la technique et les sciences. J'ai toujours été curieuse de comprendre comment fonctionnent les choses, et j'ai rapidement compris que les études en ingénierie pourraient m'ouvrir les portes de l'industrie. C’est ce qui m’a conduit à intégrer une école d’ingénieur, l’ENSCM. Cette formation m'a permis de développer des compétences techniques solides dans le domaine de la chimie des matériaux, qui étaient très demandées dans l'industrie automobile, secteur vers lequel j’ai souhaité m’orienter car très tôt passionnée par la voiture.

     

    Pour renforcer mes compétences, j’ai enchainé sur une spécialisation à l’ENSPM, l’Ecole Nationale des Sciences Pétrolières et des Moteurs pour ensuite poursuivre sur une thèse de doctorat à l’IFP (Institut Français du Pétrole, aujourd’hui IFPEN) dans le domaine de la dépollution des moteurs à combustion interne.

     

    En 1998, j'ai rejoint le Groupe Renault en tant qu'ingénieure dans le département de la recherche et du développement. J'ai travaillé sur différents projets avec d’autres constructeurs, des fournisseurs et des académiques. Les premières années, je les ai consacrées à des postes très techniques pour asseoir un socle de compétences solides. Au bout de cinq ans, j’ai connu ma première expérience en tant que manager d’une équipe de 10 ingénieurs et techniciens.

     

    Six ans après, je passe du monde de la recherche avancée au monde du développement automobile en tant que manager en charge des prestations dépollution des groupes moto-propulseurs. Là, j’ai la chance d’être repérée par le Directeur de l’Ingénierie Mécanique, un grand patron qui me confiera la responsabilité de mettre en place le pilotage de la performance de sa direction et d’assurer son secrétariat exécutif ; une expérience qui me permettra de mieux comprendre le fonctionnement de l’ingénierie et du groupe et de mieux appréhender les décisions et orientations stratégiques.

     

    2009 marquera le tournant dans ma carrière avec ma nomination en tant que Cheffe de département de l’ingénierie des essais mécaniques : passage d’un leadership d’une équipe de 10 personnes à 400 réparties entre la France, l’Espagne et la Roumanie et début d’une expérience de management interculturel très fort avec en prime des collaborations avec le Groupe Nissan qui s’accélèrent fortement.

     

    A noter que c’est à ce moment-là que le Groupe se lance dans le développement des véhicules électriques (ZOE, Twizy) et je suis chargée du développement stratégique du nouveau centre d’essais des organes électriques (bancs Moteurs et Batteries), associé à un transfert de compétences d’une partie des équipes du thermique vers l’électrique.

     

    Au terme de cette phase de transformation de l'Ingénierie qui devient convergée avec Nissan et qui s’ouvre sur l’électrification, je choisis d’élargir mon horizon en basculant de l’Ingénierie mécanique au monde de l’Ingénierie Véhicule ; on me confie, en avril 2015, la responsabilité de la Direction de l'Ingénierie des Essais véhicules. Cette direction très récente (2 ans d'existence) doit relever de nombreux challenges humains et techniques pour accompagner le développement des nouvelles technologies véhicules, la mondialisation croissante des développements et la convergence totale avec Nissan. C'est une expérience unique pour moi : manager une Direction à dimension internationale de 1200 personnes réparties sur les différentes plaques géographiques (France, Espagne, Roumanie, Corée, Inde et Amérique latine) sous une gouvernance Alliance Renault-Nissan.

     

    Trois ans après, une nouvelle opportunité m'est offerte avec la prise de responsabilité de la Direction de l’Ingénierie des prestations véhicules, des validations, des homologations, des matériaux et du digital. Cette direction de 4000 personnes totalement convergée au sein de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi me permet d’expérimenter le management de 5 directions en France et 3 directions au Japon avec des déplacements 1 semaine/mois à Yokohama pendant 3 ans.

    Enfin, depuis 2022, en complément de ces responsabilités, on me confie la mission de piloter la performance de l’Ingénierie du Groupe.

     

    En marge de mes responsabilités opérationnelles, début 2020, j’ai initié un programme visant à promouvoir la diversité et l’inclusion au niveau du groupe Renault et sur le périmètre de l’ingénierie. Ce programme que j’ai nommé DIV’IN ENGINEERING est un réseau qui s’appuie sur une communauté de collaborateurs volontaires travaillant autour de 4 axes principaux, la mixité de genre, l’intergénérationnel, l’interculturel et l’inclusion.

     

     

    Très rapidement dans ma carrière, j’ai eu à manager dans un environnement multiculturel très large du fait du rayonnement international de mes fonctions.

    Dans une industrie en profonde mutation technologique et business comme la nôtre avec un environnement incertain et de moins en moins prévisible, il est essentiel d’avoir un management qui donne du sens, s’appuie sur le capital humain, développe l’intelligence collective, l’aptitude au changement et favorise la créativité et la prise d’initiative. C’est ce qui me motive au quotidien en tant que leader d’équipes techniques internationales et multi-métiers.

      

    Au-delà de mon engagement professionnel et de mon parcours, ma plus grande fierté a toujours été de réussir à gérer une carrière motivante et passionnante tout en veillant à préserver mon équilibre familial et social. J’ai 2 enfants qui représentent ma plus grande réussite et avec mon époux, nous avons toujours su concilier nos responsabilités professionnelles, notre famille et notre passion commune pour le cyclisme depuis une dizaine d'années, ce qui est essentiel pour nous et est une source de satisfaction au quotidien.

      

    Si vous êtes passionnés par la technique et les sciences, je vous encourage à poursuivre des études en ingénierie. Cela peut être difficile, mais c'est également très gratifiant. Les études en ingénierie vous permettent de travailler sur des projets concrets vertueux et de contribuer à l'amélioration de notre monde, un monde qui change à une vitesse exponentielle et que vous pouvez influencer positivement grâce aux compétences acquises au sein de notre école d’ingénieur.

     

     Sabine Calvo (1994)